05 février 2012

Départ de Betty, le 5 février 2012

Betty3_recadre

Vous pouvez laisser vos messages et témoignages sur ce blog, dans la rubrique commentaires

betty_retraite_sucitto_2011_plan_rapproche

Le refuge

Posté par noriam à 08:47 - Commentaires [39] - Permalien [#]


Commentaires sur Départ de Betty, le 5 février 2012

    A bientôt

    Je ne t'ai connu que très récemment mais sache que j'ai une gratitude infinie pour ce que tu as fait pour le Dhamma.
    Puissent tous les êtres des six mondes bénéficier des mérites que tu as acquis afin qu'ils puissent être dans la voie juste.
    Puisses tu te réincarner dans une situation favorable afin de connaître le Dhamma et suivre la voie juste pour finalement atteindre Nibbana.

    Peut être à bientôt dans le samsara pour se libérer

    Posté par ami de la sangha, 05 février 2012 à 19:18 | | Répondre
  • départ de betty

    Betty, c'est si triste de penser que nous ne te verrons plus. Que ton voyage soit le meilleur possible, à la hauteur de tout ce que tu as fait pour nous.
    Je t'envoie tout mon amour pour t'accompagner.

    Posté par hélène, 05 février 2012 à 20:32 | | Répondre
  • Chère Betty,

    Te voilà donc partie, passée de l'autre côté du miroir. Mais tu n'es pas vraiment partie, car tu es toujours présente dans nos coeurs , dans notre pensée, dans nos souvenirs. On gardera longtemps la mémoire des soirées passées ensemble et des discussions amicales que nous avons eues chez toi au mas de Fabrègues durant les vacances. Le souvenir de ces échanges et de ta présence toujours accueillante et bienveillante, nous le conservons au-dedans de nous comme un précieux viatique pour le chemin qui nous reste à parcourir.

    Posté par Gilbert, 05 février 2012 à 20:49 | | Répondre
  • Merci pour tout ce que tu as fait pour le refuge et pour nous méditants. Repose en paix.

    Amitiés,
    giansalvo

    Posté par Giansalvo, 05 février 2012 à 21:27 | | Répondre
  • Betty, tu peux etre satisfaite de ta vie car tu as vécu en harmonie avec ce que tu ressentais. Je ne t'ai vu que quelquefois, mais notre relation m'a ému. Chemines en paix et que ta prochaine vie te permettes de continuer à explorer l'univers et ton intérieur et faire bénéficier les autres de ta présence. Sébastien

    Posté par sébastien, 06 février 2012 à 01:29 | | Répondre
  • adieu

    une femme lumineuse s'en est allée, je salue son humanité et son empathie.
    adieu Betty.

    Posté par Nanie, 06 février 2012 à 09:28 | | Répondre
  • Bon voyage

    Peu d'instant partagé mais des moments agréables et au bout une création ... Bon voyage vers un nouveau commencement.

    Posté par Pascal Devif, 06 février 2012 à 09:33 | | Répondre
  • bon voyage

    Ma chère Betty,

    Depuis plusieurs semaines déjà je voulais te téléphoner, prendre de tes nouvelles, te temoigner mon amitié, ma gratitude pour tout ce que tu as fait pour le Dharma et par conséquent pour nous tous. J'aurai voulu te faire partager la joie de ma grossesse, te dire qu'il y a une continuité à la vie, à la mort... Mais trop occupée par mon petit monde, rempli de futilités, je n'ai pas pris le temps de te dire tout cela, et j'ai depuis hier le coeur lourd de tristesse.
    Je souhaite de tout mon coeur que tu sois partie légère, en ayant laché ce qu'il y avait à lacher, et je te souhaite de revenir dans une vie douce, heureuse et paisible.
    Merci pour tout Betty, tu vas me manquer.

    carole

    Posté par caroluce, 06 février 2012 à 10:01 | | Répondre
  • Que cette kalyanamittata puisse reposer auprès de ces maitres avec toute cette Metta qu'elle pouvait procurer.Merci pour tout ce que tu as fait en ce lieu-dit du Refuge pour que la Sangha puisse y trouver la voie pour nous induquer l'enseignement du Dhamma.

    Posté par Philippe, 06 février 2012 à 10:28 | | Répondre
  • Merci Betty

    Merci Betty pour ta générosité, ton ouverture et les bienfaits auxquels tu as contribué au Refuge. Seunam que tu as accueilli de nombreuses fois te remercie justement de ton accueil. Tous ceux que tu as accueilli comme personnes remarquables (je n'en fais pas partie!)doivent certainement te serrer dans leurs coeurs à présent. Pleins de merveilleux souhaits à toi Betty.

    Posté par Seunam, 06 février 2012 à 10:44 | | Répondre
  • au revoir

    Il y a longtemps, longtemps, début des années 90, tu te joignais à nous dans la pinède pour suivre les cours de qi-gong et Taïchi de Maître Jung à qui tu prêtais ton espace. C'est alors que j'ai pu faire ta connaissance au travers de discussion à la pose repas sur le bouddhisme et la philosophie de vie en général. Nous nous retrouvions plus ou moins régulièrement par la suite. J'appréciais et je sais que toi aussi tu appréciais les journées entières de méditation en silence. Pensées au delà du présent.

    Posté par laurent, 06 février 2012 à 12:10 | | Répondre
  • Bon Repos

    Merci pour tout ce que tu as partagé avec nous,ta générosité envers la communauté de la Sangha de Suisse et d'ailleurs.Je n'oublierai jamais ton image de ta personnalité(Pleine d'énergie).Tu vas me manquer ainsi qu'à beaucoup d'autres.Repose-toi bien.

    Posté par Well Rebillet, 06 février 2012 à 12:55 | | Répondre
  • Chère Betty

    Tu vas beaucoup nous manquer et Aix nous paraîtra bien vide sans ta présence bienveillante. Depuis toutes ces années d'amitié partagées avec toi, Paul également, vos amis et toute notre famille, nous nous rappellerons toujours les moments inoubliables passés dans votre merveilleux coin de paradis. Nous gardons précieusement le souvenir de tous ces échanges et de ta personnalité radieuse. Que notre tendresse t'accompagne..

    Posté par Joëlle, Philippe, 06 février 2012 à 16:12 | | Répondre
  • Plein de lumières

    La semaine dernière je regardais tes photos Betty, ensuite de plus près ton visage, tes yeux. Un aurevoir en douceur et avec amour qui se dessinait déjà dans le monde des Sangha's. Une pensée très spéciale depuis Paris cette semaine à sa famille proche et à la famille plus élargie d'amis. Que son corps se libère dans la joie.
    Sonia

    Posté par sonia, 06 février 2012 à 16:26 | | Répondre
  • Merci

    Je ne vous ai pas connue Betty, j'ai seulement entendu parler de vos oeuvres.
    Un concours de circonstances (l'interdépendance du disciple) fait que j'apprends à l'instant votre départ vers le par delà du par delà.
    Ce soir et demain et toujours, unis sur la Voie du Dharma du Bouddha : Elle est sans fin et nous faisons le voeu de la suivre chère Betty.
    Merci.

    Posté par Liliane, 06 février 2012 à 16:48 | | Répondre
  • Merci pour l'exemple

    Betty tu nous a donné l'exemple d'une pratique bouddhiste constante,ouverte, généreuse et rigoureuse. Ton exemple nous vivifie et nous renforce. Cette semence lèvera. Accompagne-nous dans nos efforts.
    Merci

    Posté par alain, 07 février 2012 à 06:46 | | Répondre
  • Merci.

    Merci, Betty, pour ton aide et ton amitié fraternelle sur le chemin de la paix du cœur et de l'esprit.

    Posté par Michel, 07 février 2012 à 11:00 | | Répondre
  • Chère Betty

    Chère Betty,

    J'ai eu l'occasion de partager une retraite avec toi et de pratiquer occasionnellement au Refuge . Tu nous laisses une belle empreinte sur cette Terre . Nous sommes nombreux à avoir trouvé force dans tes aspirations spirituelles, tu nous as nourris.
    Puisses -tu recevoir au centuple dans une future existence tout le bien que tu as répandu autour de toi. Tu n'es pas partie les mains vides ...

    Avec Amour.

    Posté par Vidji, 07 février 2012 à 16:25 | | Répondre
  • Chère Betty

    Je suis venu avec ma femme méditer deux fois dans votre refuge, il y a quelques années. Que dire de votre naissance avec des mots vides pour l'exprimer ?

    Ainsi va le vent
    Emportant les couleurs
    Pour ne laisser que le blanc
    Où la lumière demeure

    A bientôt dans l'endroit sans endroit où entre vous et moi il n'y a ni vous ni moi.

    Robert

    Posté par Robert Hawawini, 07 février 2012 à 19:08 | | Répondre
  • Bye Betty

    Merci Betty pour ton accueil à chaque fois chaleureux, ta passion de la vie et du spirituel. Ta vie aura été très riche en Dhamma...
    Puisses tu (selon la croyance) avoir une excellente renaissance, bénéfique pour tous encore.

    Posté par Pierre, 07 février 2012 à 19:21 | | Répondre
  • Je t'ai connue Betty à Segonce lors des enseignements de Tarab Tulku Rempoche.
    Je trouve admirable que tu aies réussie à animer ce Refuge durant tant d'années et qu'il se soit ouvert à la Tradition des Moines de la Forêt : il me semble que c'est juste et que toute cette énergie vibrante, va, dans l'interdépendance avec les pratiquants, trouver à se manifester d'une façon qui permettra à chacun de se retrouver et de continuer son cheminement spirituel, de rayonner...
    Merci Betty : à nous de t'aider à franchir cette étape vers une nouvelle vie.
    Puissions nous nous retrouver dans un monastère né du Refuge...

    Posté par Céline, 07 février 2012 à 22:35 | | Répondre
  • aurevoir Betty

    il ya déjà 4 ou 5 ans , je suis venue au Refuge pour des WE et méditations pendant 2 années, avant de déménager dans un autre département.Je me souviens de ton accueil chaleureux ,sincère et de ta force, et de ce lieu paisible auquel tu t'aies consacrée. j'ai été très touchée par l'annonce de ton départ. Merci pour nous tous, je souhaite que le Refuge et les pratiquants puissent poursuivre ton oeuvre. Bon passage ,nous ne t'oublierons pas.

    Posté par brigitte, 08 février 2012 à 15:05 | | Répondre
  • Merci

    Merci Betty pour les portes du Dharma que tu m as ouvertes avec tant d amour et de generosité, pour ta belle presence. Malgré la distance, tu es et seras toujours dans mon coeur. Puisses tu trouver le chemin de l éveil tant attendu en consecration de ta vie d exception. Avec tout mon amour et ma gratitude.
    Nathalie

    Posté par Nathalie, 08 février 2012 à 16:35 | | Répondre
  • Betty était une grande dame qui oeuvrait sans compter pour le bien d'autrui et sans compter.
    J'ai apprécié les moments que nous avons passé ensemble avec Rosy et tout ce qu'on a entrepris lors des passages des Lama.

    Merci à toi et bon voyage avec Paul,je garderai un très grand et beau souvenir de toi et de ton sourire.

    Posté par Vasen, 08 février 2012 à 21:36 | | Répondre
  • Pure deeds

    Here she rejoices, hereafter she rejoices.
    In both worlds the well-doer rejoices.
    She rejoices, exceedingly rejoices
    Seeing her own pure deeds.

    Dhammapada v.16

    Betty, through the power of your pure deeds, may you travel onwards surrounded by all the supportive conditions for growth on the Buddha's path of wisdom and compassion.

    Mettacittena

    Ajahn Jayasaro

    Posté par Ajahn Jayasaro, 09 février 2012 à 04:56 | | Répondre
  • au revoir

    Merci Betty pour tout ce que tu es et tout ce que tu m'as donné...merci pour tous ces beaux moments passés en ta compagnie. Je suis heureuse de t'avoir revu avant ton départ..que ton chemin soit lumineux et rempli d'amour et que tu sois en paix...auprès des maitres...dans l'Amour infini, dans le grand Tout....stéphanie

    Posté par stephanie, 09 février 2012 à 11:21 | | Répondre
  • partage de la vie a la mort

    chere Betty, j,etais au bord du Gange quand j,ai appris ton deces par notre amie Danielle toujours fidele aux amis. j,ai donc achete a une dame qui passait nue offrande de fleurs de lumiere et d,encens, et l,ai depose doucement dans le courant: la petite barquette a tournoyee un moment puis eat partie au fil de l,eau doucement au debut puis tres vite. richikech estla premier ville baignee par le Gange qui prends sa source plus haut: l,eau y est pure comme l,est ton coeur et les motivations qui t,ont accompagne tout au long de ta vie: le Dharma le centre avec Kalou Rimpoche et enfin aiguilles et les nombreux maitres qui y sont passes. j,ai suivi la barquette de fleurs de lumiere et d,encens desdessdesyeux yeux. yeux yeux

    Posté par noemie, 09 février 2012 à 13:51 | | Répondre
  • Ma Betty ,ma grande sœur ,mon amie,

    Je pense à toi très fort ce beau soir de pleine lune et je vais raconter, à tout ceux qui t'ont connue plus tard ,l'histoire du Refuge.

    La première fois que je t'ai vue c'était fin 1973 ou début 1974 aux cours de préparation aux arts martiaux de Maitre Nguyen Qué . Ce matin là tu étais en retard ,lorsque tu es entrée précipitamment c'était comme si le soleil venait éclairer ce vieux local rue Neuve STE Catherine.

    Quelle présence, quelle beauté, j'ai cru voir une jeune fille de 25 ans, cette image fera toujours parti de mes plus beaux souvenirs, j'avais tout juste 19 ans à l'époque.

    Nous nous sommes revus régulièrement aux cours de yoga et d'art martiaux tu posais sans arrêt des questions et Maitre N'guyen y répondait souvent, souvent avec humour ...Tu avais une exigence de vérité ,de bon sens, de réalité sur le sens de l'existence qui me touchait profondément car sur ces points là nous avions une communion de pensée absolue, elle fut le ciment de notre amitié.

    Vers le début de l'été 1974 Maitre N'guyen a proposé de faire une petite construction à la campagne ou ses disciples les plus assidus pourraient se retrouver. Bien sur c'est chez toi que l'endroit de cette construction a été défini. Étant maçon je t'avais assuré que je prendrais ce chantier en main dès son démarrage.

    Et puis est arrivé le mois d'octobre,terrible mois d'octobre 1974 ,notre Maitre est mort dans un accident de voiture La vie paraissait si intéressante avant et là le grand vide ! Tu as pris en trois jours les 15 ans qui avaient épargné ton beau visage.

    Maitre N'guyen au printemps de cette année 1974 avait appris la visite de lamas tibétains en France il avait dit « si les Lamas se déplacent c'est important et il serait bien d'aller les voir « et c'est comme cela qu'à Aix en Provence donc au mois de mars ou avril ? de cette année nous avions pris refuge avec Kalu Rimpoché.

    Après la mort du Maitre nous avons donc transformé notre centre de yoga rue Paradis en Centre Bouddhiste Tibétain en juillet 1975.

    Combien de gens savent que c'est seulement par les cours de yoga que tu as donné bénévolement que le 347 rue Paradis a pu survivre aussi longtemps en tant que centre bouddhiste!.




    On a démarré le Refuge aussitôt en souvenir du Maitre mais aussi plein d'espoir pour l'avenir!

    Je suis venu presque tous mes week end et vacances pendant près de deux ans .

    C'est pendant ces jours précieux que j'ai connu Paul ton mari ,ce fut tu le sais un très grand bonheur pour moi d'être à table 3 fois par jours avec un être aussi bon, aussi cultivé et dont le sens de l'humour démontrait une grande sagesse et beaucoup d'humilité.

    Il a accueilli avec la plus grande urbanité tant d'êtres qu'il considérait comme un peu farfelu pour ne pas dire pire .J'ai compris et je m'en doutais bien, lorsque on s'était revu il y a deux ans, combien sa présence à pu te manquer après tant d'années de vie commune.




    Après la création du Centre tu as invité tous les grands maitres tibétains sans exception quelques soient leurs écoles et ce ne fut pas toujours facile . Tu as lutté farouchement contre tous les sectarismes ;de cela nous avons parlé lors de notre dernière rencontre au mois de décembre . Tu te demandais ce que tu avais pu faire de bon dans ta vie!! Je t'ai répondu avoir su tenir bon et recevoir tous ceux qui pourraient nous aider sur le chemin sans aucune exceptions. Avoir reçu le Vénérable Nyanandharo par exemple, cela t'avait valu les foudres de certains (recevoir un gars du petit vehicule dans un centre Vajrayana!!) et pourtant les quelques heures passées avec lui ont étés pour nous deux une vraie bouffée d'oxygène , un vrai retour aux sources, à l'essentiel!.

    Ma Betty tu as su donner un vrai sens et une vraie vie au Refuge de cela je te serai reconnaissant toute ma vie. J'espère qu'il y aura encore de nombreux stages d'enseignements et de méditation, je pense qu'un jour je me joindrai à l'un d'eux.

    Lorsqu'on s'est quitté à la clinique tu m'as dit ce sera bien que l'on se revoie bientôt . Je t'avais je reviendrai au mois de mars... Alors maintenant je ne sais … Dans une autre vie je l'espère de tout cœur, on continuera le chemin commencé ensemble jusqu'au but et ce sera avec grand bonheur!

    Ton ami Palmiro

    Posté par palmiro, 09 février 2012 à 13:52 | | Répondre
  • Merci Betty

    Merci Betty pour ce lieu de méditation si accueillant où l'on est reçu avec bienveillance, sans questions ni prosélytisme. Moi qui n'aime pas les dogmes et doctrines, je m'y suis senti tout de suite bien, faisant partie de cette petite communauté à mon rythme. Merci à toi!

    Posté par Thierry, 09 février 2012 à 14:17 | | Répondre
  • Betty

    Dear Betty,

    The time is arriving for your departure; your journey into the next life is beginning. Have no regrets; this departure is something that all your virtues and strengths have prepared you for. You may lose sight and touch and even thought, but those strengths and parami will go with you to be a blessing and support in the life to come.
    Betty, many people will miss you. We have respected your faith and determination in supporting the Dhamma for may years. For myself, I remember many acts of kindness in attending to my needs and providing an excellent place to teach. I am sure that if your example is followed, the Dhamma-community will continue and even give rise to a monastery on French soil. I will be happy to offer such support as I am able.
    Betty, please remember the goodness of your life. Life is uncertain, only virtue and Dhamma are a sure thing. As for the rest, let it go. You are our elder sister in the Dhamma, surely we will meet again.

    Chère Betty,

    L'heure de ton départ est arrivée; ton voyage vers la prochaine vie a commencé. N'aie aucun regret; Ce départ, tu y as été préparée par toutes tes vertus et ta force. Tu peux perdre la vue et le contact, ainsi que la pensée, mais cette force et ces paramis t'accompagneront dans la vie à venir, où elles seront une bénédiction et un soutien.
    Betty, beaucoup de gens te regretteront. Nous avons ressenti du respect pour ta foi et ta détermination à soutenir le dhamma pendant de nombreuses années.
    Pour ma part, je me souviens de nombreux gestes de bienveillance pour satisfaire mes besoins et fournir un lieu excellent pour l'enseignement. Je suis sûr que si ton exemple est suivi, la communauté du Dhamma pourra se maintenir et même donner naissance à un monastère sur le sol Français. Je serai heureux d'y apporter mon soutien tant que j'en ai la capacité.
    Betty, s'il te plait, souviens toi comme ta vie a été bonne. La vie est incertaine, La vertu et le Dhamma sont la seule certitude. Quant au reste, lâche prise.
    Tu es notre sœur aînée dans le Dhamma, il est certain que nous nous rencontrerons à nouveau.

    Ajahn Sucitto

    Posté par Ajahn Sucitto, 09 février 2012 à 19:02 | | Répondre
  • Betty has made it

    Betty has made it. The great transition is behind her. And for us, who stay behind, this seems at the same time very natural but also equally mysterious. Where is this being now, the person we feel we knew so well ?
    My last personal encounter with Betty was in December 2011. We took her back to Le Refuge for an afternoon from the hospital in Aix. She was very weak, but delighted and pleased to be back in her familiar environment, receiving lots of love, concern and appreciation by a whole row of people who had dropped in on the off chance. On one level very quickly everything seemed as usual – Betty immediately phoning up a publisher, spuring him on to finish that planned book project - and also making sure that this fat stray cat, which she loved to feed regularly behind her house, was alright. But on another level it was very obvious, that business would never again be as usual. She regretted that her faculties were fading, that she didn't feel able any longer to do her 'samatha-vipassana' meditation. I reassured her not to worry a thing. Now was the time to bring to mind the goodness of a life devoted to the Dhamma and in support of the Sangha. Everything else was the stuff to let go of! My words seemed to get through, but if they reached the heart was hard to tell. But I trust that in the end – within the loving and caring environment of those who were close to her in those last few days – Betty was able to gladden her heart, to finally abide in acceptance of the way things were and then let go of all the rest.
    In 2004 when I first visited Le Refuge, I found out from Betty, that we had both encountered in the mid-seventies the same Tibetan teacher (Kalu Rimpoche) as our first living inspiration to Buddhism. The way kammic affinities work are beyond the reach of most peoples' and certainly my own conscious recognition. But nevertheless they seem to plant seeds into our hearts, which have the potential to ripen in the future. May these wholesome affinities with members of two great Buddhist traditions coupled with all your accumulated goodness, dear Betty, take you directly into another Dhamma realm and enable you to finish your business there once and for all.

    Betty l'a fait : la grande transition est derrière elle. Et pour nous qui restons derrière, cela paraît à la fois très naturel et aussi très mystérieux. Où est passé cet être, la personne que nous croyions si bien connaître ?
    Ma dernière rencontre avec Betty a eu lieu en décembre 2011. Nous sommes allés la chercher à l'hôpital d'Aix pour l'amener passer une après-midi au Refuge. Elle était très faible mais heureuse de se retrouver dans son environnement familier, entourée d'affection, d'intérêt et d'appréciation de la part d'un défilé de personnes venues à tout hasard, espérant la trouver. A un certain niveau, très vite tout a semblé familier : Betty a pris le téléphone pour appeler un imprimeur, l'incitant à mener à bien le projet de livre en cours, tout en s'assurant que le gros chat qu'elle adorait nourrir, côté cuisine, se portait bien. Pourtant, à un autre niveau, il était évident que les choses ne fonctionneraient plus jamais de la même façon. Elle a exprimé le regret de voir ses capacités diminuées, de constater qu'elle ne pouvait plus pratiquer sa méditation « samatha-vipassana ». Je l'ai rassurée en lui disant de ne pas s'en inquiéter : le moment était venu de se remémorer tous les bienfaits d'une vie passée à se dévouer au Dhamma et à soutenir le Sangha ; tout le reste pouvait être lâché ! Il m'a semblé qu'elle comprenait bien ces paroles mais il est difficile de savoir si elles ont atteint son cœur. Cependant je crois qu'à la fin, entourée de l'amitié et des soins de tous ceux qui étaient proches d'elle, Betty a pu trouver la joie du cœur, être dans l'acceptation de ce qui est, et finalement lâcher tout le reste.
    En 2004, quand je suis allé au Refuge pour la première fois, Betty m'a appris que, comme moi, elle avait rencontré, dans les années 70, le maître tibétain Kalou Rimpoché, et qu'il avait été pour nous deux, la première source vivante d'inspiration dans le bouddhisme. La façon dont fonctionnent les affinités karmiques est un mystère pour la plupart d'entre nous et certainement pour moi. Cela n'empêche qu'elles semblent planter des graines dans notre cœur, graines qui ont le potentiel de mûrir dans l'avenir. Que ces saines affinités avec des membres de deux grandes traditions bouddhistes s'ajoutent à tout le bien que tu as accumulé, chère Betty, pour te conduire tout droit dans une autre sphère du Dhamma et te permettre de finir là-bas ton travail, une fois pour toutes.

    Ajahn Khemasiri

    Posté par Ajahn Khemasiri, 09 février 2012 à 19:03 | | Répondre
  • Betty

    Than Will and I were sorry to hear of Betty's passing. We are thinking of her many kindnesses during our visit to Le Refuge last spring. We will conduct funeral chants for her here at the monastery for the next three nights.

    Than Will et moi-même sommes peinés d'apprendre le décès de Betty. Nous pensons à toutes les attentions gentilles qu'elle a eues pour nous lors de notre séjour au Refuge au printemps dernier. Nous aurons des récitations funéraires pour elle au monastère les trois soirs qui viennent.

    Ajaan Geoff (Thanissaro Bhikkhu)

    Posté par Ajaan Geoff, 09 février 2012 à 19:05 | | Répondre
  • Chère Betty

    Betty,
    Je vous ai malheureusement peu connu.
    Je suis venu pour la première fois au refuge en février 2010, puis je suis revenu à quelques reprises au cours de l'année suivre des enseignements.
    M'intéressant au bouddhisme depuis de nombreuses années, ce fut pourtant mon premier contact réel et concret avec le Dhamma, mes premiers enseignements....
    J'ai toujours été bien reçu, ces quelques jours passés au sein du refuge, votre présence, l'organisation des enseignements proposés, votre hospitalité, vos conseils m'avaient beaucoup touché et m'ont beaucoup apporté...
    Mais 2011 fut pour moi une année un peu particulière, ma vieille voiture en panne n'aurait pas supporté les allés-retour Nice-Eguilles, mon emploi du temps plus que chargé ne pouvait pas non plus me permettre de faire ces déplacements...
    Il me tardait de résoudre tous ces petits problèmes matériels pour pouvoir revenir, suivre de nouveaux enseignements, vous revoir, profiter de votre présence, de votre aura, et du bien être que le refuge (lieu et toutes les personnes que j'ai pu rencontré lors de mes visites) m'avait apporté...
    Malheureusement, j'apprend aujourd'hui que vous nous avez quitté, j'en suis tout désolé !
    Ajahn Chah disait "Tout apparaît, tout disparaît", aujourd'hui vous n'êtes plus la, mais sachez que bien que je ne vous ai connu que peu de temps, vous m'avez touché, vous resterez à jamais dans mon coeur et dans mon esprit !
    Marc - St Laurent du Var

    Posté par Marcdu06, 09 février 2012 à 23:30 | | Répondre
  • Merci

    Je n'ai pas eu la chance de vous connaître. Je voudrais juste vous dire merci pour ce que vous avez fait pour la sangha et vous souhaite une très belle renaissance. Que votre oeuvre continue pour le bien de nous tous.

    Une membre de la sangha

    Posté par Bouddhiste, 10 février 2012 à 09:36 | | Répondre
  • au revoir Betty

    Chère Betty, je viens de lire le message annonçant ton départ et la tristesse de cette nouvelle ne me fera pas oublier que grâce à ton chaleureux petit centre et à ta présence j'ai pu m'éveiller à la pratique bouddhiste. Je garde le souvenir de sessions joyeuses quoique rigoureuses. Je te souhaite plein de bonnes choses pour une autre vie et que le bouddha t'accompagne sur ton futur chemin ou ailleurs... MARTINE.

    Posté par Martine, 10 février 2012 à 11:07 | | Répondre
  • Merci

    J'écris ce petit message de la part de Mali et moi-même. Merci Betty d'avoir été notre petit rayon de soleil lors du décès de mon beau papa, Greg/Anando. Nous avons été très touchés par ta gentillesse et ton amour pendant ce moment très difficile et nous avons eu le privilège de rencontrer Paul lors de notre séjour chez toi. Nous pensons très fort à toi, je suis certaine que tu es bien entouré là où tu es maintenant. Je viens de parler avec ma mère (Mali) et elle garde de très bons souvenirs avec toi, elle tiens vraiment a te remercier, chère Betty.
    Gudi
    sorry for my bad French

    Posté par Gudi et Mali, 10 février 2012 à 16:37 | | Répondre
  • Betty

    Bonjour, je n'avais rencontré Betty qu'un week end, il y a trois ans. Tout de suite, elle m'a illuminée à l'intérieur, sa chaleur humaine, sa bienveillance, sa beauté aussi, contribuaient à en faire une personne précieuse et inoubliable.. Le jour où j'ai reçu le fatal message, j'allais justement lui écrire.
    Je pen se à elle.
    Sao

    Posté par Sao, 11 février 2012 à 15:59 | | Répondre
  • Merci Betty et bon vent !

    Je resterai à jamais reconnaissant envers Betty pour m'avoir permis de faire mes premiers pas dans la voie de la méditation bouddhiste. Au delà, j'ai été marqué sa gentillesse, son sens de l'hospitalité, son dévouement et son énergie, son ouverture d'esprit, son bon sens et son intelligence. Sans me connaître, elle m'a accueilli pour une retraite personelle de 2 semaines au Refuge il y a 3 ans, ma première retraite. Je me suis senti depuis très liée à elle, et regrette profondément ne pas lui avoir passé un coup de fil pendant ces derniers mois.
    J'ai toujours été impresionné par ses efforts déployés à notre service. Impressionné aussi, et frustré parfois, par sa difficulté d'accepter mes remerciements et ma reconnaissance, par pudeur, par humilité, par exigence personnelle. Betty, cette exigence envers toi-même, je te souhaite de pouvoir la remettre en perspective de la masse considérable de bonnes actions que tu as réalisées pendant ton passage sur cette terre. D'où tu es Betty, accepte donc mes sincères et profonds remerciements.
    Je souhaite que le chemin qui te reste à parcourir soit agréable. Avec toute mon amitié et mon affection
    Laurent

    Posté par Laurent, 13 février 2012 à 15:42 | | Répondre
  • CHERE BETTY

    Je suis heureuse que Palmiro, notre ami commun, ai su retracer cette réalité de ce que tu representais pour nous tous ( meme pour ceux qui ont disparus.....) et surtout pour celui que tu as accuelli comme ton fils ( qui malheureusement n 'a pas pu s'exprimer ... ni par sa présence ni par un petit mot) tu le connaissais bien et je pense que malgré tout il t aimait et regrette beaucoup de ne pas etre là quand il le faut ....ou dire les mots qu 'il faudrait .....

    toujours décalé dans son esprit dommage pour lui

    Je tenais à te remercier d' avoir pris la décision de continuer et soutenir le centre de Yoga afin que perdurent les enseignements bouddhiques dont la voie, l ouverture du chemin commença en 1974 pour nous

    Ta disparition me peine profondément mais tu seras toujours présente dans mon coeur comme le Maitre l' a été dans le tien

    Nous essaierons de continuer avec honneur ce que tu as commencé depuis tant d 'années ...mais serions nous à la hauteur de ce que tu as été !!!

    ETRE de lumière poursuit sereine, en paix un autre chemin t 'attends plus honorifiant qu 'ici bas !

    Posté par SINHVIEN, 15 février 2012 à 19:33 | | Répondre
Nouveau commentaire